OBJECTIFS :

En lien avec les écoles, entretien d’une vigne au fil des saisons :

- tailler, biner, traiter avec raison,

- vendanger, presser et boire … le jus de raisin !


Actualités

         Les vendanges 2016 contées par Gilbert

 

La fin septembre est là, l’automne vient juste d’arriver avec son cortège de pluie, vent, premier frisson du thermomètre et ses belles couleurs qui aquarellent le paysage.

Cette année nous avons de la chance car il fait beau. Le pigeonnier, toujours majestueux et fier sur son piédestal, nous attend car lui seul veille sur notre vigne.

Nous voici donc présents, les membres de l’association et quelques sympathisants, pour la vendange de cette année. La récolte n’a pas été fructueuse, à peine trois seaux… Si bien que nous avons été contraints d’aller remplir une bacholle à la vigne d’un autre propriétaire sympa pour pouvoir produire du jus de raisin.

Notre vigne est comme certains d’entre nous : vieille et fatiguée de temps d’années à donner. Nous avons planté quelques jeunes plants pour remplacer ceux qui sont morts. Bref nous avons fait le nécessaire pour qu’elle soit mieux.

Le fouloir est amené sur place cette année, chacun s’active à tourner la lourde manivelle en fonte pour la photo souvenir.

Les enfants seront absents, donc pas d’aide précieuse de leur part… car une autre sortie était prévue de longue date, aux grottes d’Enval.

Notre jolie campagne s’anime aujourd’hui autour de la remorque et des voitures. Les plus forts s’activent au pressoir jusqu’à la dernière goutte !

Nous goûtons ce nectar de jus de raisin, au goût authentique de terroir que nous trouvons excellent. Comme d’habitude, nous posons la planche sur la remorque qui nous sert de comptoir pour notre petit casse croûte revigorant. Bon pain, pâté maison préparé par notre maître cuisinier, gâteau, fromage le tout arrosé par le rosé du matin. Les plaisanteries vont bon train et tous se mettent à rire de bon cœur. Le temps prend ici une autre dimension en toute convivialité. Le bon temps s’achève au bord de notre départementale. Nous allons tous au local pour un bon repas de fête : chefs cuisinière et cuisinier nous ont préparé un repas chaud. Sur place, les effluves agitent les papilles, certains ont le verbe haut pour animer la situation. Nos agapes terminées, quelques uns vont à l’école pour la dégustation du jus de raisin que les enfants apprécient.

Ainsi s’achève notre petite histoire sympathique d’association. Nous retournerons à notre vigne pour d’autres travaux d’entretien et d’agrandissement, prétexte à d’autres rencontres. 

Mais cela est une autre histoire…  A bientôt,  je vous attends nous dit le pigeonnier !

 

Gilbert Boudoussier